Entrepreneurs, quel choix d'hébergement pour votre société ?

17 novembre 2017
17 novembre 2017 Stephan

Entrepreneurs, quel choix d’hébergement pour votre société ?

Au fil de la croissance de sa société, l’entrepreneur habile se retrouve face à des décisions cruciales. En ce sens, le choix de ses locaux est déterminant ; il permet de trouver une stabilité, au moins pour quelques temps, et instaure un cadre privilégié pour développer ses ambitions professionnelles. Or, choisir son lieu de travail, c’est faire face à des problématiques non seulement liées à la logistique, mais aussi au budget, et à l’image que l’on souhaite donner à son entreprise. Télétravail, incubateur, espaces de co-working, bureaux à bail commercial… les possibilités sont diverses, et il s’agit de trouver celle qui conviendra le mieux à sa situation particulière. Nous vous proposons donc une mise au point sur vos différentes solutions d’hébergement, leurs points positifs et leurs désavantages respectifs.

Le télétravail, confortablement installé chez soi

Travailler depuis chez soi peut paraître être la solution la plus pratique pour l’entrepreneur qui vient de se lancer. Non seulement il est possible d’économiser une somme non négligeable, qui permet de se focaliser sur le développement de l’entreprise en soi. De plus les conditions de travail y semblent idéales : autonomie et fluidité sont facilitées, dans cet espace personnel que vous connaissez si bien. Toutefois, qu’arrive-t-il à l’entrepreneur opérant en télétravail lorsqu’il doit recevoir des clients dans son salon ? Ou lorsqu’il fait passer un entretien d’embauche, et souhaite installer son nouvel employé… dans sa salle de bains, comme Bertrand Rosé le décrit dans un article récent ? La solution apparaît donc comme peu professionnelle du point de vue de l’image d’entreprise, et ainsi très éphémère. De plus, l’intrusion de l’espace de travail dans le lieu de vie personnel peut vite devenir inconfortable – la société qui grandit choisira de passer rapidement à l’étape supérieure.

L’incubateur ou la pépinière d’entreprises, un encadrement personnalisé

Lieu bien aimé des start-uppers friands de croissance, la pépinière d’entreprise offre des avantages colossaux aux petites structures à grandes ambitions. Les prix y sont très intéressants, et les locaux fournissent tout le matériel et les services nécessaires au bon fonctionnement de votre entreprise : reprographie, connexion Internet, secrétariat, gestion du courrier, salles de réunion et de pause… Tout l’attirail du grand chef d’entreprise est là ! D’autant plus que les incubateurs proposent des systèmes d’aide qui peuvent s’avérer très intéressants lorsque l’on dépense déjà la plupart de son temps à lancer son activité : aide au financement, assistance juridique, mise en réseau et relations publiques… La pépinière suit de près votre projet, et l’épaule tout au long de son développement. Un système complet, qui permet d’améliorer en moyenne de 20% la pérennité des entreprises sur 5 ans. Néanmoins, la sélection à l’entrée reste rude, avec l’étude méticuleuse du business plan, de ses potentialités, et de la personnalité de l’entrepreneur. De plus, cette solution d’hébergement est toujours transitoire : vous signez un bail précaire de maximum 4 ans.

Les espaces de co-working, environnements propices au développement

Si l’on observe le cas de la société LooknBe, on voit que les options d’hébergement entre les incubateurs et les bureaux à bail commercial restent maigres : cette jeune entreprise avait eu l’opportunité, au cours de sa croissance, de se développer dans un lieu appartenant à des connaissances personnelles, pendant quelques mois, le temps d’avoir les moyens d’investir dans une structure plus durable. Mais où aller lorsque de telles opportunités ne se présentent pas ? Dans cette optique, les espaces de co-working se démarquent ces dernières années comme la solution idéale : leur service tout compris et leur coût raisonnable attirent les entrepreneurs qui cherchent la facilité logistique à moindre frais. Charges, loyer, services… tout est inclus dans le prix de départ, sans frais de surprise ; un système très pratique, lorsque l’on a déjà beaucoup à prévoir et à penser ! Leur flexibilité permet également de « pousser les murs » lorsque cela s’avère nécessaire. De plus, la présence d’autres PME ou indépendants en font de véritables écosystèmes de croissance, où le dynamisme et la collaboration sont de rigueur : on y tape à la porte du voisin pour lui demander de l’aide, ou on en fait son premier client, dans une ambiance détendue qui stimule et motive.

Le bureau à bail commercial, finalité de l’entrepreneur

Le rêve de tout entrepreneur reste finalement l’indépendance ; c’est pourquoi l’option des locaux à bail commercial reste la ligne de mire de la plupart d’entre eux. On y est libre d’investir dans tel ou tel équipement logistique, de moduler l’espace en fonction des besoins ponctuels, d’aménager les lieux à sa manière… Malheureusement, les coûts et investissements très élevés qu’une telle solution suppose rebutent les plus jeunes entreprises, qui n’ont pas encore trouvé leur stabilité financière. Cela effraie d’autant plus qu’il n’existe pas de possibilité de rompre le bail avant 3 ans ; il s’agit donc d’être sûr de soi et de ses possibilités de financement lorsque l’on s’y engage.

Au vu de ces différentes possibilités d’hébergement, il s’agit donc de faire un choix en rapport avec la situation particulière de chaque entreprise. Dans des espaces plus ou moins stimulants, dynamiques et propices au développement, chaque entreprise finit par trouver chaussure à son pied. On ne pourrait que conseiller aux entrepreneurs de bien observer les besoins de leur société sur plusieurs mois, à court puis moyen terme, ainsi que leur business plan, pour s’installer à l’endroit qui leur donnera la plus forte croissance.

Précedent